Article précédent Article suivant
Article suivant

Cette langue étrangère a été introduite à Madagascar après que l’île soit devenue une colonie française en 1897 avec un grand nombre de colons venus de France s’étant installés sur l’île et contrôlant une grande partie de la richesse du pays. Après son accession à l’indépendance en 1958, le pays a maintenu le français comme langue nationale en raison de sa prolifération dans la population locale. Après l’indépendance du pays, la plupart des colons français sont partis, laissant derrière eux un petit nombre de francophones. En tant que langue officielle, le français est utilisé comme langue d’enseignement dans les établissements d’enseignement de Madagascar.

Madagascar compte 18 tribus et chacune a ses propres dialectes. Dans la Constitution de 2007 de Madagascar, la langue natale, la langue Malagasy reste la langue nationale, une langue d’origine malayo-polynésienne, qui est généralement parlée dans toute l’île et que tous les Malagasy sont censés comprendre. Le français est la deuxième langue officielle et les personnes instruites le parlent couramment, bien qu’à la campagne, il soit parfois difficile de trouver une personne parlant le français. L’anglais, bien que rare, gagne en popularité et le gouvernement a lancé en 2003 un projet pilote visant à introduire l’enseignement de l’anglais dans les classes primaires de 44 écoles, dans l’espoir de mener ce projet à l’échelle nationale.

La langue française a été utilisée à Madagascar depuis la colonisation

Madagascar fut une colonie française de la fin du 19e siècle au 26 juin 1960. Il y eut effectivement beaucoup d’influence française durant ces 70 ans.En 1960, tout le système universitaire à Madagascar suivait les réformes universitaires françaises (bien que tardivement).Cependant, malgré l’indépendance déclarée en 1960, Madagascar continua à suivre le système universitaire français jusqu’au « mouvementétudiant » de 1972. À l’époque, par exemple, dans le domaine de la médecine, la majorité des écoles spécialisées existait uniquement dans le but de former des étudiants Malagasy. En bref, le français était enseigné comme langue principale et dans toutes les classes et disciplines universitaires jusqu’à la crise des étudiants de 1972, d’où l’utilisation généralisée de la langue française à Madagascar.

L’État met en œuvre des politiques linguistiques, des plans d’études et des programmes scolaires pour une meilleure utilisation de la langue française. Aujourd’hui, l’organisation scolaire est censée être le porteur de ces politiques linguistiques et c’est toute la communauté ou la population Malagasy qui bénéficie de ces politiques linguistiques de base. Il est donc nécessaire d’analyser si et comment l’allouer l le langage français.

En effet, le français est utilisé dans presque tous les secteurs formels à Madagascar : l’éducation, la recherche de l’emploi, la presse, lacommunication et le secteur commercial. Même dans les universités d’Antananarivo, il y a une certaine époque où la langue Malagasy soit enseignée en français.

L’usage des autres langues à Madagascar

La motivation pour promouvoir l’anglais est certainement due aux efforts déployés pour améliorer les relations commerciales avec les pays voisins anglophones comme Maurice et, bien entendu, pour encourager les investissements étrangers. En dépit de ces efforts, les voyageurs devront encore se battre pour trouver des anglophones au cours de leur voyage, mais avec beaucoup de chance, on trouve toujours de guides touristiques qui parlent bien le français pendant votre séjour à Madagascar.  Avec le développement du touriste dans les régions côtières du Madagascar, le français est très utilisé dans ces régions qui accueillent de nombreux touristes chaque année.

Devenir multilingue intéresse les nombreux résidents du pays

On peut dire que les peuples malagasy sont très intéressés par tout ce qui est linguistique. Auparavant, à l’exception du français, l’anglais était la seule langue qui intéresse de nombreux Malagasy, étant donné qu’il s’agit d’une langue internationale. On dit que personne ne se perd nulle part dans le monde quand on parle anglais, et parler anglais à Madagascar est devenu un moyen de prouver la réussite en étude professionnelle. Mais ces dernières années, les Malagasy semblent avoir soif de devenir multilingue. En effet, il y a maintenant l’enseignement de l’allemand, l’espagnol et le mandarin dans les écoles, même dans les écoles primaires.