Article précédent Article suivant
Article suivant

Le AVY MANGATAKA est un jeu entre deux groupes d’enfants alignés de part et d’autres d’une raie médiane de séparation tracée au sol. Les deux groupes sont composés d’un même nombre d’enfants, de force à peu près équivalente.

Les membres de chaque groupe se tenant fortement par la main forment une chaîne humaine. Ainsi face à face, les deux groupes vont ouvrir un dialogue chanté. Chaque fois qu’un groupe chante, il s’approche de la ligne de séparation, tandis que celui qui écoute recule de quelques pas pour nous donner l’aspect d’un mouvement de flux et de reflux des vagues marines.

Le groupe Avy Mangataka (celui qui demande), entame alors la conversation qui va se dérouler comme suit :

Groupe 1 : Avy mangataka izahay… izahay… izahay;

Groupe 2 : Iza re no alainareo, alainareo, alainareo ?

Groupe 1 : I…. Y re no alainay, alainay, alainay;

Groupe 2 : Iza re no haka azy, haka azy, haka azy ?

Groupe 1 : I…Z re no haka azy, haka azy, haka azy;

Groupe 2 : Amin’ny firy no fotoana, no fotoana, no fotoana ?

Groupe 1 : Amin’ny… no fotoana, no fotoana, no fotoana.

Traduction :

Groupe 1 : Nous venons demander…

Groupe 2 : Qui demandez-vous ?

Groupe 1 : C’est… Y que nous cherchons;

Groupe 2 : Qui viendra la ou (le) chercher ?

Groupe 1 : C’est… Z qui viendra la ou (le) chercher;

Groupe 2 : A quelle heure sera le rendez-vous ?

Groupe 1 : Le rendez-vous sera à…heures.

Après cette dernière phrase, les deux groupes, ensemble cette fois-ci, continuent à chanter tout en tapant dans les mains.

G1 et G2 Izay mahery voanjo manga! … Iza osa tanalahy

Trad : Le plus fort est grand colon; le plus faible est caméléon
On pourrait peut-être aussi traduire : « Que le meilleur gagne ».

Puis Y et Z que l’on a désignés précédemment vont sortir de leur groupe respectif pour aller sur la ligne de séparation. Ils se toisent, se tendent la main et vont essayer, en se tirant très fort de ramener par la force  l’un dans l’autre camp.

Dès que les deux pieds d’un concurrent dépassent la ligne de démarcation des deux équipes, il est déclaré perdant avec son groupe. Ainsi le groupe vainqueur s’approprie de l’élément vaincu. De cette manière, il étoffe son effectif.

Mais le groupe vaincu, en position du Avy Mangataka (demandeur), va prendre sa revanche en choisissant bien dans le camp adverse un élément facile à conquérir.  Et le jeu se poursuit jusqu’à épuisement du nombre d’un des deux groupes.

Photo LA UNE by Andriamparany Mickaël