Article précédent Article suivant
Article suivant

Madagascar est une île merveilleuse, il est isolé de la masse continentale africaine depuis environ 165 millions d’années et sa faune et sa flore ont évolué de manière isolée à partir de cette époque. L’île est l’une des régions du monde les plus biologiquement diversifiées et jouit d’une renommée internationale en tant que destination de tourisme faunique et d’écotourisme, axée sur les lémuriens, les oiseaux et les orchidées. Un contexte malheureux, l’industrie du tourisme a été gravement endommagée à la fin de 2001 en raison d’une crise politique et de la récession économique. Le nombre de touristes en 2002 a diminué, mais l’industrie du tourisme s’est par la suite redressée et a continué de croître régulièrement. Le plus grand nombre d’arrivées à Madagascar a été enregistré en 2008, avec 375 000 arrivées. Mais en 2009 encore, une longue crise politique a affecté les arrivées de touristes. Pour 2017, le pays a pour objectif d’atteindre 366 000 visiteurs, tandis que pour 2018, les estimations du gouvernement Malagasy devraient atteindre 500 000 touristes par an.

Des mesures ont été prises pour relancer le tourisme à Madagascar

Riche en belles plages, faune et flore, Madagascar était une destination touristique très prisée, avec environ 375 000 touristes en 2008. Toutefois, l’instabilité politique et l’insécurité ont terni sa réputation, réduisant ainsi le nombre de touristes à 220 000 en 2014.En conséquence, des mesures ont été prises pour augmenter le trafic aérien, car il est essentiel de relancer le secteur des voyages. En plus, dans les quatre coins du pays, l’Etat a mis en place des constructions hôtelières aussi bien que dans la capitale et presque dans les grandes villes des 6 provinces. Plus de 149 hôtels ont été nouvellement crées seulement en 2013. On pourra dire que les cinq années moroses d’impasse politique à Madagascar sur le secteur du tourisme à Madagascar commencent à disparaitre pour laisser un tourisme favorable et propice aux investisseurs.

L’avenir certain du tourisme à Madagascar cette année 2019

Le tourisme est en hausse cette année 2019. Beaucoup connaissent Madagascar comme le paradis tropical tel qu’il a été présenté dans le célèbre dessin animé Madagascar. Des plages de sable blanc, des palmiers et des lémuriens, un animal incroyablement mignon ressemblant à un singe que l’on ne trouve que sur cette île.En tout cas, toutes les mesures pour relancer le tourisme dans l’île sont très prometteuses. Le gouvernement de Madagascar a promu le tourisme en tant que stratégie de développement économique.Avec plus de 70% du pays vivant dans la pauvreté, le tourisme est considéré comme un moyen de réduire la pauvreté et de générer de la croissance économique. Le tourisme est actuellement la deuxième plus grande source de devises du pays et le gouvernement espère augmenter cette part. Encore à ses débuts, l’industrie du tourisme a un fort potentiel de croissance à mesure que l’infrastructure de Madagascar s’améliore.

Quand y aller ?

Plus de la moitié des oiseaux nicheurs de l’île sont endémiques. Parmi les autres espèces indigènes, citons le lémurien à ventre rouge, le aye-aye (Daubentoniamadagascariensis)et l’indri, la plus grande espèce de lémurien. La haute saison pour voyager est d’avril à septembre / octobre, c’est l’hiver malgache et la saison sèche. Le climat est tropical, mais agréable pendant ces mois, avec peu de moustiques piquant la nuit.Octobre est le meilleur mois pour observer les animaux, de nombreuses espèces, y compris les lémuriens. Le reste de l’année peut être très humide et les routes sont encore moins accessibles qu’en saison sèche.